2 Prix récompensent le parcours du MOOC GdP lors des cérémonies #MOTY – MOOC of the Year 2017 de My Mooc

Virginie Guignard Legros

Publié le 26 janvier 2017

Global tech Ambassadrice | Leader | Innovation | I.A. | Blockchain | School | Concept et projet | Écrivain | Orateur

 

Jeudi 19 janvier 2017, My Mooc, plateforme de référencements des MOOCs a récompensé le MOOC GdP – ABC de la Gestion de projet du Prix du Public et du Prix International dans les Locaux du siège de Google à Paris.

L’équipe GdP-Lab du MOOC GdP est fière d’annoncer cette double récompense, l’une venant du public unanime et l’autre par les professionnels de la branche, comme Miss Mooc : Jocelyne Turpin, David Yana, DRH de Google France, Anne Grjebine, directrice de formation de Air France KLM. Les partenaires de la soirée étaient entre autre Google, Le Journal du Net, Pôle Emploi, Creadev, Le Lab RH, the MOOC Agency.

Les MOOC sont des formations de masse en ligne, qui peuvent être suivis de 1000 à 100’000 personnes de façon simultanée. Ils demandent des plateformes internet d’apprentissage d’une technologie assez complexe. Certaines formations sont libres d’autres sont certifiantes.

Le MOOC GdP est une création de Rémi Bachelet, maitre de conférence à Ecole d’Ingénieur de Centrale Lille. C’est un des premiers MOOC français qui est apparu en France. Son aura est internationale. Il est suivi depuis toute la francophonie, de Montréal à Paris, en passant par Haïti, l’Afrique, la Suisse, la Belgique. Il enregistre 130’000 inscrits depuis 4 ans, dont 373’000 heures de formation sur Youtube et 96 projets réels ou virtuels menés à bien jusqu’au dossier de montage. Il propose 4 parcours distincts aux apprenants : Le parcours classique, le parcours avancé avec des exercices appliqués, le GdP-Lab, parcours par équipes projet avec des projets réels à concevoir jusqu’aux dossiers de montage en équipes internationales de 10 personnes maximum et le SPOC, qui s’adresse aux entreprises. Les parcours classiques et avancés délivrent des certificats de réussite avec des points ECTS.

Le MOOC GdP se compose de la plateforme professionnelle UNOW et de bénévoles anciens du GdP pour la formation MOOC et le GdP-Lab.

Etaient présents sur place pour recevoir le Prix International, Rémi Bachelet de Lille, fondateur du MOOC, Jeremie Sicsic, fondateur de la plateforme Unow, Virginie Guignard Legros de Suisse, responsable et coordinatrice du GdP-Lab, et Guillaume Laurie de Marseille, coordinateur du SPOC GdP, ainsi que quelques membres des équipes GdP.

À côté des Mooc universitaires, on notera aussi un Mooc sur la cuisine par l’AFPA ou un autre sur les sacrements dans le catholicisme.

« Voir ce genre de travail couronné par des récompenses, c’est une confirmation pour nous, affirme Rémi Bachelet. Le numérique bouleverse aussi l’enseignement supérieur, et nous gagnons ici l’assurance que c’est un mouvement solide, qui s’inscrit dans la durée. »

Je remercie Clément Meslin, co-fondateur de My Mooc d’avoir organisé ce bel événement, et Google d’avoir accueilli cette belle première cérémonie de remise des prix des meilleurs MOOCs de l’année 2017.

 

Texte personnel écrit par Virginie Guignard Legros, responsable et coordinatrice du GdP-Lab

Plus d’infos sur l’histoire du MOOC GdP

Présents sur la photo : Sylvie Haring Perrenoud, ambassadrice Europe du GdP-Lab, Virginie Guignard Legros, responsable et coordinatrice du GdP-Lab, Florence Rouveix, responsable des partenariats universitaires du MOOC GdP, Guillaume Laurie, coordinateur du SPOC, Lucas Grimont, responsable de communication duGdP-Lab, Fouad Temsamani, responsable de la plateforme d’information du GdP-Lab.

#

L’amour inconditionnel comme fondement de nos vies, de nos projets…

Virginie Guignard Legros

Publié le 3 avril 2016 

Global tech Ambassadrice | Leader | Innovation | I.A. | Blockchain | School | Concept et projet | Écrivain | Orateur

L’amour peut-il être un moteur pour des projets ?

L’amour est un vaste sujet avec de multiples ramifications dans lesquels beaucoup se perdent. J’aime beaucoup la vision de jacques Salomé sur les pseudos-amours et l’amour en réciprocité.

L’amour en réciprocité est un sentiment amoureux vrai chez l’un qui rencontre le sentiment amoureux vrai chez l’autre. Et, quelque fois, ils sont harmoniques. Ils créent ensemble des symphonies et traversent des rivières*.

Cet amour est souvent le moteur des artistes avec leur Muse. Le sentiment amoureux heureux de préférence est un atout pour un créateur de projet, d’entreprise.

Moins de stress, plus de confiance en l’avenir…c’est une sorte d’état second qui peut donner des ailes et vous rendre inoubliable. Cette citation de Maya Angelou illustre bien mon propos.

Maya Angelou

Les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir.

Est-ce que cet état amoureux est transposable à un groupe ?

L’amour en réciprocité est une rencontre extraordinaire, magique et souvent unique entre deux êtres.

Dans le cadre d’un groupe ont pourrait rapprocher cet amour de l’amour charismatique. C’est l’amour du Gourou aimé par ses adeptes, c’est l’amour du chanteur populaire partagé avec ses fans. C’est alors un amour focalisé sur un être extraordinaire.

De la même façon qu’un chanteur peut transcender une foule, celle-ci peut aussi transcender son amour et créer des moments inoubliables. On a des leaders charismatiques, on a des chefs d’entreprises charismatiques.

Ils sont malheureusement peu nombreux et le jour où ils disparaissent, les structures dont ils sont l’auteur se nécrosent, se dénaturent ou se figent dans le souvenir.

Est-ce que d’autres formes d’amour peuvent exister dans un groupe ?

Il y a l’amour non conditionné par la relation à l’autre. L’amour dans la réciprocité a besoin de la relation à l’autre pour exister, alors que l’amour inconditionnel, n’a besoin que du soi et d’un regard bienveillant au monde.

C’est un amour infiniment plus simple à vivre et à transmettre au monde. J’aime l’autre quelque soi son sentiment pour moi, quelque soi ses actions. J’ai confiance en moi et je n’ai pas besoin d’avoir confiance en l’autre puisqu’il est libre d’être et de faire ce qu’il veut.

Lorsqu’un amour inconditionnel rencontre d’autres amours inconditionnels alors ils entrent en harmonie dans un flux vibratoire collectif qui peut changer le monde, l’entreprise ou votre famille.

Belle journée.

* Référence à Jacques Salomé

 

Mon parcours de vie

Naître le 28 mai 1968 en France dans le pays des révolutions et des droits de l’hommes, ce n’est pas anodin. Ma vie n’a jamais été simple car je suis une femme qui a besoin de faire travailler sa tête infiniment plus que la plupart des gens et donc je me suis toujours passionnée pour tous les savoirs à 360° qui existent autour de moi.

J’ai passé mes 35 premières années à vouloir entrer dans un moule qui n’était pas fait pour moi, pour faire plaisir à mes proches. J’ai eu une belle carrière d’architecte urbaniste et un jour j’ai dit stop et je me suis envolée pour la Suisse pour y rejoindre celui qui deviendra le père de mes deux enfants.

Quinze ans plus tard, je suis moins riche financièrement qu’avant, mais j’adore ce que je fais et pour les moules, les chasseurs de tête me disent que j’ai vingt ans d’avance sur mon époque. Alors je me suis créée mon propre écosystème le Consortium The COCÖÖÖN. Il a vocation à aider des communautés à trouver leur voies, soit dans un contexte de remise en question, soit dans un contexte de réparation suite à des conflits par exemple.

Mais, je suis une grande fanatique de nouvelles technologies donc j’en mets dans mes projets et quelque fois j’en développe moi-même et d’autre fois, vous me verrez…

…peut-être un jour passer en costume des temps anciens car j’aime voyager dans les époques et vivre le quotidien simple des gens d’avant, mais aussi parce que j’adore organiser des campements historiques très compliqués.

…peut-être vivre dans un autre pays que le mien. C’est pour y vivre comme l’habitant. Car si les savoirs intellectuels sont importants les savoirs faire et les savoirs vivre les différences ont autant de valeurs.

Je me définie comme une urbaniste des organisations et des territoires, comme une conceptrice de concepts innovants, une intégratrice de technologies innovantes, comme une tisseuse de liens, comme une négociatrice de l’impossible, comme une specialiste de tous mes centres d’interêts. J’écris avec grand plaisir chez Thot Cursus des articles novateurs sur des sujets souvent inédits.

Vous êtes sur mon site sur lequel vous trouverez mon blog et mes articles en français et quelques fois en anglais.